Une bien bonne année

2015. J'ai fini le premier jet de mon roman. J'ai aussi fait un enfant. C'était une belle année, vraiment. Si on excepte l'état global du monde. 

2016. J'attaque les corrections. Pour le roman, évidemment. Et je vais vous dire, cette année déjà entamée, je me la souhaite bonne. Et je vous la souhaite bonne. Je nous la souhaite bonne, bordel. On n'est pas fatigués. Non, on n'est pas fatigués. 

 

(Je sais que ce blog est quasi-comateux, mais c'est pas une raison pour le laisser crever en silence)

Écrire commentaire

Commentaires : 0