J'écris, tu écris, on écrit...

Hier, j'ai déjeuné avec plusieurs personnes rencontrées en juillet, lors de l'atelier d'écriture en résidence mené par Frédérique Martin. En plus du plaisir à revoir les unes (C., désolée, tu es en infériorité numérique) (mon blog, ma grammaire) et les autres, j'ai énormément apprécié discuter « boutique » avec tout le monde : qui a écrit, combien, comment, qui va écrire, où, à quelle heure ?

On a tous des difficultés à écrire, à libérer du temps pour le faire, à rester concentrés suffisamment longtemps pour aboutir à quelque chose de satisfaisant, à conserver la motivation et confiance nécessaires pour recommencer le lendemain (ou le surlendemain, je ne veux mettre la pression à personne)...

Je suis bien loin d'avoir trouvé ma stratégie personnelle pour réussir à atteindre un rythme de croisière, mais pour le moment, je continue chaque jour, je teste des horaires, des lieux... Et je croise les doigts pour que cette obstination finisse par payer !

Une des stratégies que j'avais mises en place il y a un an environ, maintenant, pour écrire tous les jours, c'est de tenir un journal de l'écriture, où je parle aussi de ces jours où je n'arrive pas du tout à écrire quoi que ce soit. J'étais partie du principe que si je n'arrivais pas à écrire de textes de fiction, au moins j'arriverais peut-être à savoir comment on fait pour ne pas écrire. Futée, la fille, non ?

Bref, je vais reprendre ce journal, essayer de peut-être le mettre en ordre et en publier certains passages ici, pour (ahem) remplir un peu ce blog.

 

Sinon, le soir, je suis allée voir Lucy Patané et Marina Fages en concert. Ce sont deux jeunes musiciennes d'Argentine, vraiment douées. Grâce à elles et à leurs morceaux, j'ai voyagé, j'ai été émue et j'ai bougé (un peu) les pieds. Le mieux, c'est encore d'aller les écouter ici : http://lucypatane.bandcamp.com/

 

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Nahi (samedi, 07 septembre 2013 14:18)

    Ton "journal de bord" m'évoque un peu les "pages du matin" de Julia Cameron (3 pages à écrire tout les matins, au saut du lit, quasi en écriture automatique, à ne faire lire à personne et à ne pas relire si je me souviens bien). J'ai pratiqué un an, puis arrêté faute de temps ou d'organisation, mais c'était en effet une bonne façon d'entretenir l

  • #2

    Nahi (samedi, 07 septembre 2013 14:19)

    (Caramba, encore raté ! C'est parti tout seul) ... l'écriture.

    (Désolée pour le semi-lapin au concert, on a failli, puis plus, puis de nouveau, puis pas. Une prochaine, j'espère !)

  • #3

    Le Romancer Frédérique (samedi, 07 septembre 2013 15:32)

    Je ne connais pas vraiment Julia Cameron (j'ai googlé, quand même), mais je vois bien le principe, je pense que c'est une bonne idée, autant au niveau de la pratique de l'écriture que pour soi...

    (pas de souci, j'étais contente de découvrir cette maison et j'y ai même retrouvé des gens que je connaissais déjà ! Et j'ai jeté un œil au programme culturel de l'année à venir et il y a pleeeeein de belles choses à voir/écouter)

  • #4

    Christophe (lundi, 09 septembre 2013 21:24)

    Je le sais bien que je suis en minorité ! Cependant, tu aurais pu dire : J’ai eu plaisir à voir les unes et l’autre.
    De toute façon, quand je serai grand, je choisirai foot ou rugby, comme ça je me retrouverai avec des c….llus.
    Pour ce qui est de l’écriture, j’ai peu de conseils persos à transmettre. Chaque fois que je tends l’oreille à ce sujet, j’entends toujours la même chose : Il faut prendre des notes, écrire sur tout et n’importe quoi, tout garder de ce qui passe par la tête, même si c’est peu. L’avenir peut toujours s’en servir.
    Ainsi cette comptine inventée lors d’un colloque où je m’emmerdais : J’ai tiré les tresses, d’Edia la diablesse, mais cette traîtresse, m’a pincé les fesses, hier à la kermesse…
    Sympa, non ? :-)
    Ben, je sais que je m’en servirai un jour si on ne me la pique pas avant bien sûr, mais je saurai d’où ça vient...

  • #5

    Le Romancer Frédérique (mardi, 10 septembre 2013 09:00)

    J'ai trouvé ça excluant "et l'autre"... Et sinon : http://www.footofeminin.fr/ (pour le rugby, pareil)
    Pour l'écriture, oui... en gros, aussi souvent que possible et s'obstiner autant que possible, ce qui revient un peu au même que tout garder "au cas où".

    Et de quoi diable parlait ce colloque ? ;)