Des vacances à l'ombre...

Un mois de vacances, je m'étais dit... un mois à buller, à l'ombre, au soleil, sur l'herbe, le sable, dans l'eau, sur l'eau... Un mois avec l'odeur de la fumée du barbecue dans les cheveux, le goût du sel sur les lèvres, un verre de rosé à la main, le petit-déjeuner à 11h, le goûter à 16h, comme quand on était petits, parce que "l'air de la mer, ça creuse !", le chocolat des BN tout fondu, les fruits mangés aussitôt ramassés sur l'arbre, des paillettes de mica sur les joues en guise de maquillage, des livres qu'on n'a pas eu le temps de lire à la main... 

J'ai réussi à le faire, une journée par-ci, une demi-heure par-là, et grand merci à mon adorable famille pour m'avoir rappelé à quel point décrocher était important, mais la grande pause estivale d'un mois tout entier, ce ne sera pas encore pour cette année !

Je négocie un contrat, je fais du tétris avec mon agenda pour caser tout ce que je veux faire (ou éviter), je m'engage pour un nouveau boulot sans réussir à tout à fait lâcher l'ancien, je continue de travailler sur deux projets d'écriture en même temps, j'essaie de promouvoir la Grande foire aux monstres et je lance ce site.

Le pire ? J'adore ça. 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Chelsey Didonna (mercredi, 01 février 2017 01:08)


    It's wonderful that you are getting thoughts from this piece of writing as well as from our argument made at this time.

  • #2

    Terrell Felipe (jeudi, 02 février 2017 19:01)


    Wow that was odd. I just wrote an very long comment but after I clicked submit my comment didn't show up. Grrrr... well I'm not writing all that over again. Anyway, just wanted to say wonderful blog!