A visage découvert

Je me souviens encore de mon émerveillement quand, au CP, j'ai compris que lire seule allait enfin devenir possible... Tous ces mondes à explorer, ces aventures à vivre, toutes ces portes que j'allais pouvoir ouvrir !

Ensuite, il y a eu l'excitation ressentie quand j'ai inventé, puis écrit ma première histoire. Moi, toute seule, j'avais créé un personnage (un lombric qui parlait) et je lui avais fait vivre des choses (et à la fin, il mourait), enfin, j'avais lu fièrement mon histoire à mes parents, mes premières victimes, juste après le lombric, donc.

Plus tard encore, tout est devenu compliqué et, impossible de savoir pourquoi, j'ai passé mon temps à me cacher derrière des pseudos ou à soigneusement brouiller les pistes pour que si vous aviez lu tels textes, vous ne puissiez pas trouver tels autres... Pour être honnête, je commençais à sentir que tout ça manquait un peu de cohérence, sans trop me pencher sur la question.

Puis, le 15 juillet dernier, je suis allée passer une semaine à Castelnau-de-Montmiral, pour participer à un atelier d'écriture en résidence, animé par Frédérique Martin. Et à la question « Pourquoi tous ces pseudos ? », j'ai répondu quelque chose de confus et de pas très convaincant. Quant à la question « Pourquoi pas ton propre nom ? », elle m'a laissée sans voix (ce qui n'est pas si fréquent)...

 

Donc voilà, je m'appelle Frédérique Le Romancer et j'écris.

 

 « Bonjour, Frédérique ! » Répondirent-ils tous en chœur, encourageants.

 

 

 

PS : L'atelier d'écriture était riche, instructif, chaleureux... J'en suis repartie remplie d'idées et d'optimisme. Il devrait être reconduit l'année prochaine, si ça vous intéresse, foncez les yeux fermés.  

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    Nahi Moreau (dimanche, 04 août 2013 10:00)

    "Bonjour, Frédérique Le Romancer !"
    (Un nom pareil ... la moitié de tes lecteurs croiront que c'est un pseudonyme ^^)

  • #2

    Le Romancer Frédérique (mardi, 06 août 2013 09:33)

    Merci pour l'accueil :)

  • #3

    Christophe Dessaux (mercredi, 07 août 2013 11:22)

    « C’est l’histoire d’un lombric… et à la fin, il meurt ». Signé : Frédérique Le Romancer.
    Il y a des pseudos qu’on finit par traîner comme des ombres à boulet. Il faut savoir s’en débarrasser et s’exposer en plein soleil.
    Bonne route donc (comme nous y invite la photo de fond).

  • #4

    Le Romancer Frédérique (mercredi, 07 août 2013 12:25)

    Merci, Christophe !
    Bonne route à toi aussi, j'espère que ton écriture avance comme tu le souhaite :)

  • #5

    Sylvie Anahory (jeudi, 15 août 2013 11:17)

    Bonjour Frédérique,
    Les encouragements étaient sincères et nous attendons la suite avant de tresser de nouveau. "_"

  • #6

    Le Romancer Frédérique (jeudi, 15 août 2013 18:15)

    Merci, Sylvie. Et moi aussi, j'attends la suite ;)